Enseigner le génocide et l'expérience concentrationnaire selon des approches interdisciplinaires et artistiques

N° du cours
S47

Langue du cours
français
Renseignements
Valery Rion, Mail: valery.rion@gmail.com, Téléphone: 076 52 53 442
Objectif
Ces deux journées de formation offriront aux enseignant-e-s des réflexions et des pistes pour élargir le cadre traditionnel des cours théoriques ou analytiques en mettant au premier plan la création artistique. La littérature, les arts plastiques, les arts visuels, le cinéma et les arts de la scène apparaîtront non seulement comme des domaines nourrissant des dispositifs pédagogiques originaux, mais aussi comme des lieux desquels émergent des vérités et des leçons profondes en vue de mieux appréhender les multiples enjeux du phénomène génocidaire.
Contenu du cours
Mercredi 30.9
Appréhender la Shoah au travers d’œuvres littéraires, Valery Rion
  1. Appréhender la Shoah au travers d’œuvres littéraires, Valery Rion
  2. La Shoah et sa représentation dans la BD, quelques considérations, Marc Elikan
  3. Fuir la Shoah. Ma rencontre avec des témoins : projet d’application numérique, Nathalie Masungi
  4. Création d’un spectacle et d’une exposition à partir des textes d’Etty Hillesum », Claire Parma (comédienne) et Marine Werz (musicienne)

Deux de ces quatre ateliers seront donnés en parallèle. Une séance de bilan et d’échanges sur les pratiques prendra place en fin de journée. Les participants pourront prolonger les discussions autour d’un repas. A 20h30, projection du film Le fils de Saul à Cinémajoie.

Jeudi 1.10
Les participant-e-s pourront choisir un des deux ateliers proposés ci-dessous. Une séance de bilan et d’échanges sur les pratiques prendra place en fin de journée.
Chaque atelier s’étend sur toute la journée.

Atelier 1 :
« Cinéma et Shoah : quelques jalons à partir du Fils de Saul », Séverine Graf.
« La question du témoignage : pistes et réflexions », Valérie Cicurel.

Atelier 2 :
« L’araignée et sa toile : atelier de création à partir des écrits d’Etty Hillesum », Roman Kroke (artiste)

Les participants pourront prolonger les discussions autour d’un repas. A 20h00, lecture musicale des Lettres de Westerbork (avec une discussion après la représentation).

Compléments d’information et présentation de chaque atelier sur le site de l’ASPF : http://aspf.education/

Objectifs:


Comment aborder des sujets aussi sensibles et tragiques que les génocides et l’expérience concentrationnaire ? Comment éviter le trop-plein d’une mémoire saturée? Comment éviter que nos étudiant-e-s ne disent : « Quoi encore Auschwitz et la Shoah ! » 

Au centre de chaque atelier :

- des objectifs pédagogiques et des compétences travaillées en français : analyse littéraire, pensée critique, réflexion-dissertation, expression orale et écrite ;

- la pratique enseignante et ses enjeux avec de nombreux moments d’échanges et d’expérimentation ; la très large majorité des intervenant-e-s sont enseignant-e-s ou ont enseigné ;

- des dispositifs didactiques qui font dialoguer les disciplines enseignées dans nos écoles

Les participant-e-s pourront assister, mercredi soir, à la projection d’un film, Le Fils de Saul ainsi que, jeudi soir, à une lecture musicale Les Lettres de Westerbork.

Ce cours s’inscrit dans un partenariat lié à un projet d’une certaine ampleur qui prend place à Porrentruy du 28.9 au 2.10 2020 dans le cadre du festival Contes et cie et plus particulièrement autour du spectacle « Etty Hillesum : une voix dans la tourmente » (toutes les informations sur : http://aspf.education/)


Public-cible
Enseignant-e-s de français (langue 1 et 2), d’histoire, d’arts visuels et de philosophie 
Lieu du cours
Porrentruy, Lycée cantonal de Porrentruy
Début des cours
30.09.2020
Dates de cours
Mercredi 30.09.2020 et jeudi 01.10 2020
Fournisseur de cours
Assocation Suisse de professeurs de français (ASPF)
Direction du cours
Intervenant-e-s:
Valery Rion : enseignant au Lycée cantonal de Porrentruy, président de l’ASPF
Séverine Graf : enseignante au Gymnase du Bugnon, docteure ès Lettres, chargée de cours à l’Université de Lausanne (section histoire et esthétique du cinéma) jusqu’en 2019.
Valérie Cicurel : enseignante au Gymnase du Bugnon
Marc Elikan : enseignant retraité du gymnase de Beaulieu, docteur ès Lettres ; travaille actuellement à la rédaction d’un ouvrage sur la représentation des Juifs dans la BD
Nathalie Masungi : didacticienne de l’histoire et de l’éducation à la citoyenneté à la HEP-Vaud; présidente du Groupe de l’étude de la Didactiques de l’histoire de la Suisse romande et italienne (GDH) ; a enseigné le français et l’histoire au Secondaire I pendant plus de vingt ans.
Roman Kroke : artiste interdisciplinaire, maître de conférence à l’université des Arts de Berlin ; a travaillé sur de nombreux projets pour des écoles et des HEP suisses.
Claire Parma : conteuse et comédienne ; fondatrice de la compagnie les Voix du conte
Marine Werz : musicienne diplômée du Conservatoire National de Région de Paris et de la Haute École de Musique de Genève
Prix du cours
Membres de l’ASPF et du GDH : 250 CHF Non-membres de l’ASPF : 330 CHF Un jour : 180 CHF
Délai d'inscription
20.09.2020
Remarques
300 CHF pour les membres de la SSPES, non-membres de l'ASPF 

Merci d'indiquer si vous ne vous inscrivez que pour un jour. 




Zurück